Close

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

A+A-

Vous êtes ici

Le soutien du FSE

L’Union européenne s’est engagée à créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité, ainsi qu’une société plus inclusive. Cet objectif est au cœur de la stratégie Europe 2020, qui vise à générer une croissance intelligente, durable et inclusive au sein de l’Union européenne, défi majeur dans le contexte économique et social actuel.

 


www.fse.gouv.fr

L’Union européenne s’est engagée à créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité, ainsi qu’une société plus inclusive. Cet objectif est au cœur de la stratégie Europe 2020, qui vise à générer une croissance intelligente, durable et inclusive au sein de l’Union européenne, défi majeur dans le contexte économique et social actuel. La politique de cohésion aujourd’hui redéfinie pour la programmation 2014 – 2020 doit à la fois permettre d’atteindre les objectifs de cette stratégie, et prendre en compte les recommandations faites à la France dans le cadre du Semestre européen.

Le Fonds Social Européen constitue, dans ce cadre, un des leviers stratégiques et financiers pour « améliorer les possibilités d’emploi, renforcer l’inclusion sociale, lutter contre la pauvreté, promouvoir l’éducation, l’acquisition de compétences et l’apprentissage tout au long de la vie, et élaborer des politiques globales et pérennes d’inclusion active ».

L’enveloppe globale pour la période de programmation 2014-2020 du Fonds Social Européen en France s’élève à 5,924 milliards d’euros (40% pour les régions en transition, 60% pour les régions plus développées). De cette enveloppe dont la gestion est confiée à la DGEFP en tant qu’autorité de gestion du volet central (qui finance des actions d’ampleur nationale ou interrégionale), et aux préfets de région pour les 22 volets régionaux, le Programme Opérationnel FSE pour l’Emploi et l’Inclusion en Métropole représente 2,893 milliards d’euros.

Dans le cadre de sa convention pluriannuelle (2015-2016-2017), la Fédération Française des Geiq bénéficie du soutien du Fonds Social Européen afin de mener à bien différentes actions reparties sur 5 axes de développement :

  • Inscrire les Geiq dans le secteur des groupements d’employeurs. Cet axe se traduit par un travail, de concert avec d’autres Fédération de GE, sur la mutualisation de savoir-faire, notamment pour porter une parole commune aux intérêts des groupements d’employeurs en élaborant des propositions d’évolutions réglementaires allant dans ce sens.
      
  • Connaitre les parcours pour améliorer leur qualité. L’outil statistiques de la labellisation annuelle des Geiq a pour ambition d’être amélioré, notamment pour proposer des statistiques plus qualitatifs qui paraitront, chaque année, sous la forme d’un observatoire. Ces statistiques auront pour objectif d’être exploitées dans une logique de « parcours », notamment par l’identification plus précise de l’accompagnement, du travail sur les publics, ou de la valorisation des liens avec le SPE.
      
  • ​Professionnaliser les pratiques individuelles et collectives. La coordination nationale du réseau des Geiq passe par une organisation régionale et sectorielle. Cette dernière se traduit ntoamment par une harmonisation, et une diffusion de bonnes pratiques. La dimension locale est tout aussi importante pour permettre aux Geiq de se développer individuellement sur leur secteur. Ce développement se traduit par un conseil personnalisé et par une animation de réseau structurée par des référents identifiés par tous.
      
  • Donner un rôle de relai aux Geiq dans la prévention des risques. La problématique « santé et sécurité » est une thématique indispensable à l’ensemble du réseau, notamment pour la sécurisation des parcours. Un accompagnement est donc organisé sur cette thématique, notamment dans l’objectif d’outiller et de valoriser les actions des Geiq.
      
  • Agir pour une meilleure prise en compte des publics en situation de handicap. Les personnes en situation de handicap doivent bénéficier d’une sensibilisation particulière au sein du réseau et des entreprises adhérentes. Grâce à l’expertise de certains Geiq, un groupe de travail va permettre de produire des outils qui diffuseront des bonnes pratiques.