1. Home
  2. « Alexis est un jeune qui, dès la première rencontre, a fait confiance au Geiq »
  3. « Alexis est un jeune qui, dès la première rencontre, a fait confiance au Geiq »

« Alexis est un jeune qui, dès la première rencontre, a fait confiance au Geiq »

Nathalie Mantovani est directrice du Geiq BTP 85. Elle relate un exemple marquant d’accompagnement réussi, celui d’Alexis.

Découvrir

Cette interview a été réalisée dans le cadre du magazine La plus belle façon d'embaucher, créé à l'occasion de la 5ème édition de l'événement "3 jours avec les Geiq".


À 23 ans, sans qualification, Alexis (en photo ci-dessus à côté de Nathalie) s’est retrouvé avec de grosses responsabilités sur ses épaules suite à une grave situation familiale. Grâce au dispositif du Geiq, il a pu se former dans le secteur du génie climatique et obtenir un emploi en CDI. Un parcours nourri par une motivation, une volonté et un courage exemplaires.

Quel était le parcours d’Alexis avant d'entrer au Geiq ?

Nathalie Mantovani : Âgé de moins de 25 ans, Alexis était sans qualification et travaillait en intérim, par exemple en tant que manutentionnaire pour l’enlèvement d'encombrants, des déménagements ou dans le secteur du nettoyage de ventilation.

En quoi son profil était-il intéressant pour le Geiq ?

Alexis s'est retrouvé en Vendée pour tenir une promesse relative à un drame familial. À ce moment-là, sa priorité, c'était sa famille. Une fois ce bouleversement de vie acté, à 23 ans seulement, il a dû non seulement prendre en charge sa vie, mais aussi celles de sa femme, de son bébé et de sa sœur de 15 ans dont il devait s'occuper. Alexis est un jeune qui, dès la première rencontre, a fait confiance au Geiq. Lors de notre premier rendez-vous, je n'avais pas de place libre pour l'intégrer en entreprise. Cependant, je lui avais demandé de me faire confiance car je savais que dans les trois mois à venir, je pourrais le placer. Et si tout allait bien, le faire accéder au métier qu'il convoitait, celui d’installateur thermique. Je n'avais aucun doute quant à sa force et sa capacité.

Comment s'est passée la rencontre avec l'entreprise ?

Les relations avec le tuteur sont basées sur la confiance mutuelle et l'expérience que nous avons de travailler ensemble. La rencontre s'est opérée par le biais d'un stage. Dès lors, nous savions que le suivi serait régulier, naturel et que toutes les parties feraient le maximum pour faire aboutir le projet d’Alexis jusqu’à sa réussite.

Ce parcours a-t-il été une belle réussite ?

Oui, c’est le moins que l’on puisse dire ! Alexis n'avait pas de compétences dans le domaine d’activité qu’il convoitait. Mais sa force était sa franchise et sa volonté. La vie montrait déjà à quel point il était capable de prendre de fortes responsabilités. Alexis est un exemple de courage car suite au CAP d’installateur thermique, il a pu enchaîner sur le Brevet professionnel Monteur en installations de génie climatique et sanitaire. À l'issue de son parcours, il a été employé en CDI. Il a été un exemple pour tout le monde : le Geiq, l'entreprise et le centre de formation puisqu'il est sorti major de sa promotion en CAP ! 

HAUT