1. Home
  2. « Au quotidien, le tuteur s'est adapté aux difficultés de Sarah »
  3. « Au quotidien, le tuteur s'est adapté aux difficultés de Sarah »

« Au quotidien, le tuteur s'est adapté aux difficultés de Sarah »

Marine Tourtaud est responsable de l’antenne 23 au Geiq Agri Limousin Périgord. Elle raconte l’accompagnement qu’elle a pu mettre en place pour Sarah.

Découvrir

Cette interview a été réalisée dans le cadre de la seconde édition du magazine La plus belle façon d'embaucher.

 

Déscolarisée, Sarah souhaitait s’orienter vers le secteur agricole, dans l’élevage bovin. Sa motivation et l’accueil bienveillant de l’entreprise lui ont permis de mener à bien son projet. Le Geiq lui a également permis de gagner en maturité. Côté formation, Sarah a pu obtenir un brevet professionnel agricole.

Quel était le parcours de Sarah ?

Marine Tourtaud : Sarah avait commencé un apprentissage en seconde Bac Pro CGEA [ndlr : conduite et gestion de l'entreprise agricole]. Le contrat a été rompu au bout de trois mois et Sarah s’est retrouvée déscolarisée. Elle était suivie par la mission locale dans le cadre de la « garantie jeunes » [ndlr : la garantie jeunes permet d'accompagner les jeunes entre 16 et 25 ans en situation de grande précarité vers l'emploi ou la formation, cf. site]. Sans qualification et issue d’une zone de revitalisation rurale (ZRR), elle a pu bénéficier d’un dispositif d’insertion et a rencontré le Geiq.

Un profil peu ordinaire ?

Un profil féminin qui s’oriente dans l'élevage bovin, ce n’est pas si fréquent. D’ailleurs, Sarah n’était pas d’origine agricole. Son parcours était semé d'embûches avant son entrée au Geiq, mais elle était très motivée pour mener son projet.

Comment s'est passée la rencontre avec l'entreprise ?

L’entreprise qui a accueilli Sarah n’était pas connue du Geiq, c’était un nouvel adhérent. Cette entreprise a la volonté de faire découvrir son métier. Au quotidien, le tuteur s’est adapté aux difficultés de Sarah. Il apprécie la médiation et la transparence dans les relations avec le Geiq. L'entreprise est très à l'écoute. Le dispositif du Geiq répond au besoin de l’entreprise et de l’alternant car il propose un accompagnement personnalisé, avec une totale disponibilité du référent. Il assure aussi des relations étroites avec le centre de formation et tous les acteurs du territoire : mission locale, Mutuelle sociale agricole (MSA), etc.

Quel est le bilan de l’accompagnement de Sarah ?

Par le passé, Sarah avait rencontré des difficultés dans le secteur agricole. Par le biais du Geiq, elle construit son projet afin d’obtenir un brevet professionnel agricole et saisir cette nouvelle chance. Sarah a pu lever certains freins et, également, gagner en maturité.

HAUT