« Ne jamais baisser les bras, la récompense vient toujours au bout ! »

Céline Vidal est coordinatrice au sein du Geiq FL Provence. Elle a accompagné Sankoumba, réfugié guinéen arrivé en France en 2016.

Découvrir

Cette interview a été réalisée dans le cadre de la seconde édition du magazine La plus belle façon d'embaucher.


Via le Geiq, Sankoumba a pu signer un CDI dans le secteur de la logistique alimentaire, dans la filière des fruits et légumes. Il a obtenu le Titre professionnel Préparateur de commandes en entrepôt.

En quoi le profil de Sankoumba vous paraissait-il intéressant ?

Céline Vidal : Réfugié guinéen, Sankoumba est arrivé en France en 2016. Il a été orienté par la mission locale d’Avignon. Il éprouvait de grandes difficultés avec la langue française. Malgré l'accumulation des freins à l'emploi (langue, mobilité, logement...), Sankoumba a fait preuve d'une réelle motivation lors de l'entretien individuel : il posait des questions, il relançait régulièrement...

Comment s'est passée la rencontre avec le tuteur en entreprise ?

Son tuteur, Franck [ndlr : ci-dessus en photo, à côté de Sankoumba], travaille dans l’entreprise Sotradis qui a accueilli Sankoumba. Il a vraiment pris son rôle de tuteur à bras-le-corps car il a aussi accompagné Sankoumba dans ses démarches administratives, par exemple pour trouver un logement où Sankoumba pouvait être autonome. Comme lui disait souvent Franck : « Ne jamais baisser les bras, la récompense vient toujours au bout ! »

Selon vous, en quoi ce dispositif répond-il au besoin de l'entreprise et de la personne salariée ?

Pour l'entreprise Sotradis, qui travaille dans le secteur de la logistique agroalimentaire (fruits et légumes), nous représentons un organisme vers lequel ils peuvent se tourner car nous garantissons non seulement un réel accompagnement, mais aussi une forte réactivité. Grâce à cet accompagnement, Sankoumba a pu obtenir un Titre professionnel Préparateur de commandes en entrepôt. Il a également pu passer le Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES) 1A et 3.

Quel est le regard de Sankoumba par rapport à son parcours ?

Sankoumba nous a dit : « Ça a été un parcours efficace. J'ai pu rencontrer des gens qui ont joué un rôle comme ma propre famille et je tiens à remercier tout ce qu'il ont fait pour moi. Je ne baisse pas les bras, j'irai jusqu'au bout. Merci à Sotradis et au Geiq. » Voilà qui fait plaisir et qui montre toute la pertinence du dispositif proposé par le Geiq aux entreprises ! Sankoumba a signé un CDI le 31 mars 2020.

HAUT